DNS

De
Aller à : navigation, rechercher

Le DNS (Domain Name System) permet de faire "pointer" un nom de domaine vers une adresse IP et donc un serveur. On parle de "Résolution DNS".

Autrement dit, au lieu de devoir connaître l'adresse IP du site que vous souhaitez visiter, vous pouvez simplement vous souvenir de son Nom de domaine qui "pointe" vers l'IP du serveur contenant le site. Lorsque vous accédez à ce site, votre ordinateur fait alors au moins deux requêtes : une requête DNS pour connaître l'adresse IP du serveur hébergeant le site, puis une seconde requête, à l'adresse IP trouvée, demandant d'afficher le site.

Outre les pointages IP, les DNS peuvent contenir diverses méta-informations, notamment concernant l'envoi et la réception des emails. Il est aussi possible de définir des sous-domaines en ajoutant des entrées DNS.

Nota Bene

  • www.site.tld, shop.site.tld, forum.site.tld sont tous des "sous-domaines" du domaine site.tld
  • Comme un serveur DNS est généralement répliqué sur un second pour plus de fiabilité, on en parle généralement au pluriel : "les DNS".

Fonctionnement du système DNS

Du point de vue d'un administrateur de sites ou de noms de domaines, nous pouvons résumer le système DNS à deux éléments :

  • Les NS, qui sont les serveurs DNS choisis pour un nom de domaine, c'est à dire les serveurs contenant les pointages de la "Zone DNS" du domaine.
  • La Zone DNS, qui contient les Enregistrements DNS qui sont les réglages effectifs des différents pointages du domaine.

NS (Name Servers)

Les "NS" (pour "Name Servers", également appelés "Serveurs de noms" ou "Serveurs DNS") sont les serveurs dits autoritaires d'un nom de domaine permettant de définir son pointage.

Les NS se modifient via son registrar du domaine (la société chez laquelle vous réservez votre nom de domaine), qui va alors transmettre ce réglage au registre (AFNIC, ICANN, Afilias, etc.) pour votre extension de nom de domaine (.fr, .com, .tld, etc) pour finalement permettre aux visiteurs d'accéder à cette information. Les "NS" sont généralement fournis par votre registrar (c'est le cas pour HaiSoft pour toute réservation de nom de domaine et pour tout hébergement), mais il est possible d'utiliser les NS de votre choix, peu importe votre registrar.

Deux serveurs NS sont généralement définis pour votre domaine : Un maître et un esclave qui réplique les données du premier, pour continuer à diffuser les informations DNS du domaine, même en cas de panne de l'un des deux NS.

Comment changer de NS ?

Pour utiliser un autre serveur de noms (NS) sur votre domaine, il vous suffit de créer un Ticket Support via votre espace client en indiquant :

  • Le domaine concerné
  • Les NS désirés

Zone DNS

Une Zone DNS contient les réglages effectifs des différents pointages du domaine contenus sur vos serveurs "NS" (DNS). Chez HaiSoft, l'accès à ce réglage se fait dans votre panneau de contrôle Plesk.

A quoi sert concrètement une zone DNS ?

Par exemple, pour le domaine "site.tld", la zone peut contenir les informations suivantes:

  • Vers quel serveur pointe site.tld (Entrée de type A)
  • Vers quel serveur pointe www.site.tld (Entrée de type A ou CNAME)
  • Vers quel serveur pointe webmail.site.tld (entrée de type A ou CNAME)
  • Quel est le serveur de réception des mails pour site.tld (Entrée de type MX)
  • Quels sont les serveurs autorisés à envoyer des emails pour le domaine (Entrée TXT de réglage SPF)
  • Quelle est la clé de chiffrement pour les mails du domaine (Entrée TXT de valeur DKIM)

Quel est le rôle d'HaiSoft dans la configuration de ma zone DNS ?

Lorsque vous commandez votre domaine chez HaiSoft ou souscrivez à une formule d'hébergement, nous pré-configurons votre zone DNS pour comporter tous les pointages usuels permettant de profiter de votre hébergement HaiSoft.

Vous pouvez à tout moment modifier votre zone DNS via votre panneau de contrôle Plesk et avez une liberté totale liberté sur cette dernière.

Nous pouvons sur simple demande par ticket support, restaurer la configuration par défaut de vos DNS, ajouter des entrées DNS, vérifier votre zone par rapport à ce que vous souhaitez achever et corriger pour vous une configuration qui serait incorrecte.

Enregistrements DNS

Une zone DNS est composée d'enregistrements DNS. Chaque type d'enregistrement a une fonction bien précise.

Quels sont les différents types d'enregistrements DNS ?

Les principaux types d'entrées DNS sont les suivantes:

  • A : Pointage simple d'un domaine ou sous-domaine vers une IP
  • CNAME : Pointage simple d'un domaine ou d'un sous-domaine vers la même IP qu'un autre domaine
  • MX : Définition du serveur de réception de mails du domaine ou sous-domaine
  • NS : Définition du serveur NS pour un domaine ou sous-domaine. Attention, pour le domaine principal, ce champ est facultatif et ne faut pas autorité, les NS d'un domaine se définissent au niveau du registrar et non au niveau de la zone DNS.
  • TXT : Une information, ou une règle (SPF, DKIM, etc...) interprétée par un service (email, search engine, etc.)

Comment lire et comprendre une entrée DNS ?

Notation

On indique généralement les pointages DNS sous cette forme (sans les crochets) : [source] [type d'entrée] [cible]

Exceptions:

  • Si la règle est donnée pour le domaine principal, et non pour un sous-domaine, alors le premier champ (source) est vide.
  • Pour les MX (serveurs de réception de mails), un champ de priorité existe. On le note: MX (0), où le chiffre indiqué définit la priorité du serveur MX (0 étant le plus fort).
  • Parfois, une valeur de temps (TTL, durée de vie) est indiquée. Dans Plesk, le TTL est global pour toutes les entrées, dans un sous-menu, vous pouvez donc généralement ignorer cette valeur.

Mise en forme des champs DNS

Lorsque vous ajoutez une entrée DNS, l'affichage se compose en général de trois champs:

  • La source, c'est à dire le sous-domaine de votre domaine
  • Le type d'enregistrement DNS
  • Et la cible, c'est à dire la destination.

Exemple de zone DNS

  • Je veux faire pointer mon domaine site.tld vers le srv01 d'HaiSoft, qui a l'IP 154.41.66.1. Je crée donc l'entrée: A 154.41.66.1
  • Le sous-domaine www.site.tld doit pointer de manière identique au domaine principal, je crée donc l'entrée: www CNAME site.tld
  • Mon serveur de réception de mails est donc le srv01, soit srv01.haisoft.net de son nom complet, je crée donc l'entrée : MX 0 srv01.haisoft.net
  • Mon webmail est également ce serveur, je crée donc l'entrée : `webmail CNAME srv01.haisoft.net`
  • J'ai un sous-domaine "dev" de développement que je fais sur mon mon ordinateur, qui doit donc pointer vers 127.0.0.1. Je crée donc l'entrée : dev A 127.0.0.1

Ma zone DNS ressemble alors à ceci:

A 154.41.66.1
www CNAME site.tld.
MX 0 srv01.haisoft.net
webmail CNAME srv01.haisoft.net.
dev A 127.0.0.1

Note: On ajoute systématiquement un point à la fin des entrées CNAME et MX. Plesk se charge de l'ajouter pour vous, soyez donc attentif à cela.

Gérer sa zone DNS

Les champs DNS dans Plesk

Dans Plesk, dans la catégorie "Paramètres DNS":

  • La première colonne "Hôte" est votre source. Si vous cliquez sur une entrée de cette colonne, vous pouvez éditer l'entrée.
  • La seconde colone "Type d'enregistrement" est explicite de par son nom, c'est le type d'entrée.
  • La dernière colonne "Valeur" comporte la cible, la destination de votre pointage.

Gestion des entrées DNS

Ajouter une entrée dans Plesk

Dans votre panneau de contrôle Plesk:

  • Rendez-vous sous votre domaine, dans "Paramètres DNS".
  • Pour ajouter une valeur, cliquez sur "Ajouter un enregistrement".
  • Choisissez le type d'entregistrement (A, CNAME, MX, TXT...)
  • Entrez la source et la cible puis validez
  • Cliquez en haut de page sur "Mettre à jour"

Modifier une entrée DNS dans Plesk

Dans votre panneau de contrôle Plesk:

  • Rendez-vous sous votre domaine, dans "Paramètres DNS".
  • Cliquez dans la colonne de gauche sur l'entrée DNS de votre choix.
  • Entrez la source et la cible puis validez
  • Cliquez en haut de page sur "Mettre à jour"


Gérer ses DNS pour les sous-domaines

Par défaut, les DNS sont gérés par le même serveur DNS que le serveur principal. Néanmoins, il est possible de déléguer la gestion des DNS d'un sous domaine à un autre serveur, via les entrées "NS" de la zone DNS. Il est également possible dans Plesk de définir que le sous-domaine possède sa propre zone DNS.

Qu'est-ce qu'un sous-domaine et comment sont gérés ses DNS ?

Lorsque vous réservez un nom de domaine, par exemple <code<site.tld</code<, vous avez la possibilité de créer un nombre de pointage infini de sous-domaines. Par exemple : www.site.tld est un sous-domaine de site.tld. Mais vous pourriez créer n'importe quel nom de sous-domaine, par exemple : mail.site.tld ; webmail.site.tld ; ftp.site.tld ; dev.site.tld ; haisoft.site.tld ; random830902024.site.tld, etc. Attention, site-2.tld n'est pas un sous-domaine de site.tld, c'est un autre domaine totalement différent.

Vous pouvez choisir de faire pointer chaque sous-domaine vers une IP différente (entrée DNS de type A), ou bien les faire pointer via des entrées CNAME.

Il est possible de faire gérer la zone DNS d'un sous-domaine dans une seconde zone DNS grâce aux entrées de type NS de la zone DNS.

Par exemple:

shop NS ns12.haisoft.net